un ptit projet :)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

un ptit projet :)

Message  atroposs le Lun 4 Oct - 1:47

bon...je travail un truc en ce moment... Et ca me plairait d'avoir votre avis Smile J'accepte toutes les critiques mais soyez constructif merci d'avance Smile Il y a beaucoup d'annotations mais c pour moi :p
allez c parti Smile



Tingilye (titre provisoire)

Il existe des mondes, pareil à la Terre que nous connaissons sur nombre de points, mais au combien différents par les peuples qui y résident.
Des mondes liés au notre par un fragile et subtil équilibre, par certaines énergies incomprises ou ignorées aujourd'hui de la majorité des êtres humains...
Il existe un autre univers, ou la plus petite, la plus insolite des créatures, allait connaitre le plus grand, le plus fabuleux des destins...

Mar-Yana, sanctuaire des mondes... Rongé par le sombre mal depuis le début du second-âge...Cette terre jadis si fertile est en proie à un mal si grand qu'il risque de bouleverser l'équilibre des Univers...
Telta-Nuru, la mort rampante, recouvre petit a petit l'ensemble des territoires... Les non-êtres, créatures terrifiantes s'il en est, serviteurs de ce mal, croissent de manière incontrôlable...


Taure-Limpi, la forêt des nectars.

Tingilye est un Nimpelië, petit être du peuple de la foret.
Si on devait les décrire selon notre perception, imaginez des lutins...Des lutins avec une queue en panache, des jambes un peu arquées, des oreilles en pointe, un regard malicieux, et des dents très proche d'un écureuil. Leur visage est lisse, mais sur leur poitrail découvert, ils arborent fièrement une magnifique toison. La majorité d'entre eux est roux, mais on en trouve avec une toison blanche ou noir. De l'écureuil ils ont aussi la vivacité...Vous seriez enchanté de les voir bondir d'arbre en arbre.
Ils portent des vêtements tissés en soie de vers, un art remarquablement développé, vivent essentiellement de cueillettes et pratiquent aussi notamment leurs sciences des plantes et des potions qui est très appréciée à travers le royaume.
Il n'y pas de hiérarchie a proprement parlé chez ces créatures... Plutôt une validation de compétences à la cérémonie du passage adulte.
Comme tous ses congénères, Tingilye vit simplement, se contentant des petits bonheurs quotidiens que lui apporte Valador , le dieu de la terre qu'il vénère.

Vivant en harmonie avec le peuple voisin, les Halledaïn comme ils les nomment, ils troquent services, récoltes et leur savoir-faire...
Même si les relations avec ces derniers se limitent pratiquement exclusivement à ces pratiques. Les êtres aux grandes jambes sont des géants en comparaison et par prudence plutôt que par défiance, ils se tiennent à l'écart de l'agitation de ce monde.

Tingilye vaquait donc tranquillement à sa cueillette, lorsqu'un évènement des plus inattendu allait transformer sa paisible vie à jamais.
Longeant la rivière du retour, il tombe soudain en arrêt devant un terrier; au fond duquel luisait un étrange éclat.
«  Qu'est-ce donc que cette lumière ? ( ne pas faire parler Tingly , rester dans la narration ) » . Piqué par la curiosité notre ami posant son sac à terre, s'engouffre dans l'étroite brèche. Cheminant depuis un moment, son étonnement grandi.
«  Mais enfin, voilà un moment que je chemine, et la lumière ni ne croit ni ne faibli ?? »
Poursuivant sa progression encore , ce dernier commence à être gagné par l'inquiétude.
«  Je ne perçois plus guère la lumière du jour, je me demande si il est prudent de continuer...Je vais finir par me retrouver en Yawenar (ref : gouffre du feu) à ce rythme. »
Comme pour éclipser ses doutes, la lueur se fit d'un seul coup plus intense. Les teintes étaient fascinantes...Basculant en permanence, il était difficile de les nommer avec certitudes...Blanc, jaune, mordoré, bleu, vert, rouge ...Elles oscillaient en permanence, créant un fabuleux kaléidoscope.
Hypnotisé, notre semi homme-écureuil abandonna sa réflexion et repris son avancée.
«  Quelle que soit cette chose, elle est sûrement d'un grand intérêt...Je me dois de la ramener aux anciens ! »
La galerie s'était étrécie de manière progressive, et il semblait à Tingy qu'il avançait depuis des heures. Sur le point de faire demi-tour, à cause de l'épuisement, il se rendit compte qu'il n'avait plus guère le loisir de se retourner.
« Dans quel pétrin me suis-je fourré, gémit-il... Par Valador, je maudis ma curiosité !! »
Au moment précis où il criait ces mots, il sentit d'un seul coup le sol se dérober sous lui, et tomba dans une chute semblant sans fin, au coeur d'une nuit profonde.


avatar
atroposs

Messages : 26
Date d'inscription : 20/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

suite

Message  atroposs le Lun 4 Oct - 1:49


Mario

Assis derrière son bureau, Mario consulte sa montre.
« Bon ! Il va falloir y aller mon Filou, c'est l'heure de la ronde. »
A son nom, un magnifique groendal se redresse en baillant et s'étirant.
L'homme contemple l'animal, amusé, souriant.
« Oui, oui je sais ...Pas un temps à mettre la truffe dehors... Que veux-tu mon vieux, il faut bien remplir notre gamelle. Ce n'est pas encore aujourd'hui que je vais vivre de mes gribouillis. »
Quittant son siège, et saisissant un vêtement d'intempérie l'homme se prépare.
«  Que penses-tu de ma dernière planche ? Pas mal non ? »
On aperçoit sur le bureau plusieurs planches de dessin, dont la dernière représente un dragon.
« WAF !! »
« Tu es bien le seul a apprécié mon travail... »
Ouvrant la porte, une rafale glaciale et humide le saisit.
« Bon dieu, quel temps ! Faudrait-être fou pour tenter quoi que ce soit ce soir...Enfin remplissons notre devoir...Allez espèce de frileux amène-toi ! »
Précédé par son chien, il verrouille la porte derrière lui et commence à inspecter les entrepôts.
«  Brrr... Je n'ai pas le souvenir d'avoir connu pareil intempéries en cette saison...Il faudrait... »
Avant d'avoir pu finir sa phrase, une rafale plus violente que les précédentes le fait vaciller et un détonation sourde se produit au loin.
«  humfff...on va finir par s'envoler...Filou ! Viens là ! On va voir ce qu'il s'est produit la-bas... » Sûrement un pile de palettes qui s'est effondrée pensa-t'il.
S'abritant du mieux qu'il peut, il s'approche du lieu supposé de l'incident lorsque son regard est attiré par...
« Qu'est- ce que ? De la lumière?? »
Attrapant son chien par le collier, la main sur son taser, il oblique en direction de l'éclat.
« Prudence Filou...Apparemment, je me trompais, il y a des gens assez fou pour se risquer ce soir »
Ne distinguant aucune âme qui vive, le jeune homme est de plus plus interloqué.
« Mais d'où provient cette luminosité ??? »
Abandonnant toute prudence, il avance résolument en avant jusqu'à se trouver face au sujet de son questionnement... 
«  Incroyable ... »
Tendant la main en avant, if frôle une boule luminescente qui semble suspendue dans l'air.
A ce contact, la lumière grandit, semble pulser de plus en plus rapidement, faisant reculer Mario
Sa forme se modifia petit à petit, prenant une taille démesuré et la forme... 
« Mais c'est, c'est... ». Incrédule, sous ses yeux se matérialise le dragon qu'il avait esquissé peu de temps auparavant.
A ce moment précis, une voix puissante se fit entendre.
« Nous t'attendions, jeune Mario de la Terre. Ton destin va s'accomplir ce soir. »
A ces mots, le dragon tends une des ses griffes vers un mur proche, et ce dernier semble se liquéfier, devenant transparent, des ondulations courants à sa surface.
Terrorisé, Mario tente désespérément de faire demi-tour et s'enfuir. Mais la créature magique a tôt fait de se mettre sur son chemin.
« Ou crois-tu donc aller ? Ta route est tracée depuis fort longtemps mon jeune ami. Tu dois me suivre !! »
« Mais pour ou ??!! » s'écria-t'il «   et pourquoi moi ?? Je n'ai rien à vous offrir !! Laissez moi partir !! »
« Détrompes-toi... Tu as plus d'un talent qui nous est nécessaire. Fais moi confiance. Après tout ne suis-je point ta créature ? Ne m'as tu pas rêvé ? »
Vaincu, faisant face au dragon:
«  Je crois que je n'ai guère d'autre choix... Comment vous résister de toute manière... Bien ...Que dois-je faire ? »
«  Pour l'instant, tu n'as qu'à franchir ce portail, le reste te sera révélé en temps utile. Mais auparavant, débarrasse toi de tous les objets appartenant à cette terre. Ils n'ont pas lieu d'être sur mon monde. »
«  Même mes vêtements ? »
Partant d'un grand rire, le dragon lui répond.
«  non, tu peux conserver tes haillons, il ne risque pas de bouleverser notre équilibre. Ils ne sont que de piètre qualité et nous fabriquons beaucoup mieux . Mais je vais t'aider »
S'enroulant d'un seul coup autour du corps du jeune homme en un tourbillon chatoyant, mille mains semblèrent ôter en une fraction de seconde, les objets indésirables.
Marchant vers le portail, il fit demi-tour: ( utiliser le présent attention a ne pas trop employer le participe )
«  Concernant Filou...Je veux dire mon chien...C'est mon seul ami depuis longtemps...Pourrait-il m'accompagner ? »
«  J'attendais cette question. Ton compagnon peux te suivre oui. Il te sera même sûrement d'une grande utilité »
Rappelant son chien qui s'était tapis dans un coin, impressionné lui aussi par cette apparition, les deux compères marquèrent un temps d'arrêt au seuil de la porte.
«  Bon voyage, Mario de la Terre. Notre bénédiction te suivra partout ou tu iras, car ton souffle est le notre. Accepte ta charge, crois en toi, car il est des heures où tu seras le seul à pouvoir le faire...Et ces heures seront importantes pour nombres d'âmes. »
Retenant son souffle, notre terrien franchit la porte.

Les Halledaïns

Tour d'Ivoire, capitale (transcrire nom de la ville, trouver nom territoire)

« Majesté ! Votre éclaireur est de retour ! »
Une femme de haute stature, au visage empreint d'autorité, se retourne et contemple le jeune garçon
qui vient de l'interpeller.
« Merci mon jeune ami, faites suivre la nouvelle à mes deux concils je vous pries en les priant de me retrouver à la salle du conseil. »
Se courbant, le jeune page reprit :
« C'est que ma reine... Votre homme est au plus mal. Il est revenu de sa mission en piteux état et je doute qu'il puisse répondre à votre ordre. Il a été mené dans une chambre de repos du château et un homme de bien s'occupe de lui. »
Réfléchissant un instant la souveraine reprit:
« Soit ! Nous irons nous enquérir de sa santé. Est-il tout de même en état de parler ? »
« D'après son soigneur, il lui reste peu de temps... »
Le coupant net, elle rétorqua:
« Alors pressons, pressons ! Je dois impérativement obtenir le rapport de son enquête. Courez prévenir Hollat et Yalleîn à l'instant. »
Obtempérant, je jeune Halledaîns se précipite, laissant la jeune gouvernante à ses préoccupations.
« Cette mission n'était pourtant qu'une simple enquête de routine... Qu'a- t'il donc bien pu se tramer ? La prémonition de mon sage serait elle donc juste ?... Le royaume cours un grand péril d'après ses dires... »
Arrivée à destination, elle pénètre dans la chambre occupé par le malheureux.
Apercevant sa monarque, le chaman s'inclina profondément puis repris place au chevet du blessé.
« Est-il en état de parler  ? s'enquit elle.
« Malheureusement majesté ses forces vitales déclinent rapidement et je crains qu'il ne puisse subir un interrogatoire. »
« Son témoignage est pour moi de la plus haute importance, il revient de la zone frontalière des Hakkars... Et nous avons des raisons de penser qu'il se passe des choses inquiétantes en cet endroit... »
Méditant à nouveau, hochant la tête en regardant l'éclaireur, elle se décida:
« Bien , je crois que je n'ai d'autre solution que d'user de mon pouvoir sur cet homme afin d'en apprendre plus. »
« Majesté si je puis me permettre, vous connaissez les risques. Cela pourrait l'achever si son cerveau ne supporte pas l'intrusion, sans compter les dommages pour vous mêmes car... »
« Il suffit ! J'ai pris ma décision. Je dois lire en lui avant que ses précieuses informations ne disparaissent. »
A l'instant, ou elle prononçait ces paroles, les deux concils firent irruption dans la chambre, semblant essoufflés. (penser a retravailler cette partie pour présenter un peu mieux le physique des halledains)
Le nommé Yalleîn pris la parole:
« Naêlia, je t'en pris attend un instant !  Ne sois pas toujours aussi impétueuse ! »
Lui faisant face, la monarque ne pu réprimer un sourire.
« Ah ! Voilà mes bons ministres ! Pourquoi faut-il que tu stoppes mes élans mon cher Yael ? Je prendrais garde n'ait crainte. »
« Ma chère enfant, l'expérience m'a appris à être prudent. Etes-vous déjà certaine qu'il s'agit bien la de votre coursier ? »
« Et qui donc voulez-vous que ce soit ? C'est moi-même qui ai chargé ce pauvre halledaîn de cette mission et je le reconnais bien ! »
Amenant de l'eau au moulin de son compagnon, Hollat pris la parole à son tour, non sans sourire :
« Chère enfant, il semblerait que certains enseignements ait quitté votre royale tête. Il existe certaines races de ce monde capable de changer d'apparence à leur grès n'est-il pas vrai ? »
« Vous parlez sûrement des Ysandraîns », reprit-elle en souriant à son tour au deux êtres, « mais il ne s'agit la que de vieilles légendes, il y a fort longtemps que ces traîtres ont été effacé de notre terre... De plus, si par le plus incroyable des hasards, il s'agissait vraiment de ce genre de démons, au vu de son état il ne semble guère dangereux... »
« Prudence est mère de sûreté, reprit Yaelleîn, nous pouvons nous permettre de perdre cet homme... Pas vous... D'autant que le trône ne possède pas d'héritiers... Je vous rappelle les mises en garde d' Oîja, notre sage. Convoquez un mentaliste je vous en conjure ! »
Arpentant la pièce de long en large depuis le début de cet entretien, la tempétueuse reine s'arrêta finalement pour fixer ses deux amis.
« Vous avez toujours été pour moi précieux depuis la mort de mon père... Je vais donc une fois de plus vous écouter... Même si je crois que nous allons perdre de précieuses informations... Il n'y a qu'à le regarder pour se rendre compte qu'il va bientôt rejoindre Gaîlaja... Appelons un scruteur d'âme. »
Hollat se dirigea donc vers la porte, enjoignant un des gardes présent à leur ramener dans les plus brefs délais un de ces sorciers. Puis se rendant au chevet du souffrant, il réclama à l'homme de vie de maintenir aussi longtemps que possible en vie le précieux porteur.
Ne pouvant guère faire plus, chacun d'entre eux pris un siège et se plaçant face à l'objet de leurs tracas se perdirent dans leurs pensées ...

avatar
atroposs

Messages : 26
Date d'inscription : 20/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

suite2

Message  atroposs le Lun 4 Oct - 1:51

Les ténèbres se dispersent, lentement Tingilye reprend connaissance.
Ouvrant ses yeux, il se redresse péniblement sur son séant.
«  Oh!! Ma tête... »
Tâtant ses membres, scrutant au dessus de lui un plafond qu'il ne peut voir, il soupire:
« Je crois que j'ai eu beaucoup de chance, je suis entier. Valaïna soit louée ! »(ref : déesse béni, des bénédictions, compagne de Valador) 
Encore sous le coup de sa chute, courbaturé et endolori, il réussit finalement à se redresser.
Comme il reprenait possession de ses moyens, Tingy se maudit encore pour sa curiosité:
« Bien du mal pour une chose maudite qui a maintenant disparu ! »
Disant cela, son regard parcourait maintenant les environs. 
«  Mais ou donc suis-je tombé ? »
Son étonnement grandissait à mesure qu'il recouvrait pleinement sa santé.
«  Quel endroit incroyable ! »
De fait, accoutumé à la luminosité ambiante, il pouvait contempler un paysage magnifique.
Une végétation luxuriante, des cascades, un cours d'eau serpentant jusqu'à la limite de sa vision. Les couleurs paraissait étonnamment chatoyantes dans la pénombre environnante. La faune animale semblait également très riche. Il apercevait au loin des oiseaux, entendait des cris provenant de toute part. Stoppant son observation des lieux, il reprit son monologue.
« Bon ! Bien gentil tout ça ! Mais il faudrait tout de même trouver un moyen de rentrer. »
Observant plus précisément autour de lui, il aperçu le buisson épais qui lui avait sauvé la vie.
« Merci à toi, noble création de Valador, pour le service que tu m'as rendu » dit-il en s'inclinant.
Poursuivant son inspection, il se rendit à l'évidence qu'il n'y avait aucun moyen de retourner chez lui en cet endroit.
« Il va me falloir trouver un autre accès » soupira t'il et, tâtant ses poches, songeant à sa sacoche laissée a l'entrée de la brèche «  et je n'ai plus guère de ressources... Il va me falloir faire vite...A moins que cet endroit regorge de nourritures, je risque d'avoir des problèmes... Allons ! En route ! Je n'ai guère de temps à perdre »

Ayant perdu la notion du temps , il lui semblait avoir cheminé une éternité... il fit halte dans une petite clairière et pris alors conscience d'un nouveau fait étrange. En effet, alors qu'il se trouvait sous terre, la lumière s'était accrue de façon sensible. Sa perplexité pointa à nouveau.
«  Quel est donc encore ce prodige ? Je n'ai pourtant pas eu la sensation de monter. Y aurait' il une issue menant à l'extérieur près d'ici ? »
Reprenant espoir, il reprit sa route forçant le pas.
La lumière continuer à croître, mais pas la moindre trace de passage vers l'extérieur. Depuis sa dernière halte, nombre d'heures s'étaient à nouveau écouler et notre ami commençait a sentir l'épuisement et la fatigue le gagner. Jungle magnifique certes, mais difficile à traverser par sa densité.
«  Il me faudrait de l'eau... »
Se rabrouant, il reprit son chemin.
La route semblait s'éclaircir et il retrouva un peu d'ardeur...
«  Je dois me rapprocher d'un point d'eau ou d'une clairière...Je vais sûrement trouver de quoi me restaurer ! »
Et la patience de Tingilye fut enfin récompensé. Débouchant à l'entrée d'une clairière bordée de magnifique charmes d'une taille fort respectueuse, il pouvait admiré en son centre un spectacle incroyable...Un arbre argenté, scintillant, portant des fruits d'une beauté incroyable, sorte de pommes mais au couleurs changeantes et grandement appétissantes ! Un ruisseau surgissant au pied de l'arbre, dont l'onde semblait des plus purs.
Epuisé et affamé, notre lutin coupa court à toute prudence et se rua vers la source pour se désaltérer.
«  ah ! Fantastique ! Quelle est clair et délicieuse cette source ! »
Puis, l'estomac grondant famine, fit un bond prodigieux pour se saisir d'une de ces  pommes si étrange. Palpant, reniflant le fruit, il hésita tout de même un instant.
«  je ne sais si ils sont comestibles... Mais ils ont si bel aspect... Ils sentent si bon... Et je meurs de faim... Il y a sûrement quelques magies la dessous mais... »
Contemplant à nouveau la prairie autour de lui, les arbres la ceinturant, le ruisseau si cristallin, il se dit:
«  ...mais elle ne peut pas être mauvaise si tel est réellement le cas... Il suffit de regarder autour de soi »
N'y tenant plus, Tingy mordilla légèrement le fruit puis du bout de la langue le gouta...
«  hum !! quelle saveur fantastique !! »
Puis le dévora...

Nouveau monde

«  Ouch !...Aie ! »
Se tenant le postérieur et la tête Mario maudit son atterrissage. 
Puis, tendant le poing vers le ciel.
«  Avec votre puissance Dragon vous auriez au moins pu me faire arriver décemment bon sang !! »
«  Ne te plains pas ! » gémit une voix inconnu et rauque « Au moins tu es tombé sur l'herbe...Regarde moi »
Se tournant vers l'inconnu, il recula aussi prestement que sa position lui permettait, comme saisi d'effroi.
«  Qui...Qu'est ce que vous êtes ?! »
L'objet de sa peur se redressa de toute sa taille et se rapprocha vers lui, avec curieusement, comme un air étonné visible dans son regard.
Mario voyait un chien gigantesque, au moins la taille d'un poney et qui plus est doué de parole, se rapproché de lui et se sentit tétanisé par la peur. Rassemblant son courage, il fit face à la bête.
L'animal avait rapproché sa tête de celle de notre ami, et commença à la renifler. Puis, reculant s'assit sur son postérieur.
«  mon maître à un comportement étrange aujourd'hui »grogna t'il.
«  mon maître...? »reprit Mario. « Filou ? » essaya t'il timidement.
Le chien à ce nom lança un aboiement sonore.
«  Filou ??... C'est vraiment toi ?? »
Comme pour lui ôter le moindre doute l'animal se jeta sur lui, lui léchant le visage.
Riant, dégoulinant de bave, son maître essaya de le repousser...Effort vain, il faut bien le dire vu la nouvelle taille de son compagnon.
«  arrête, arrête !! C'est bon j'ai compris ! »
Se rasseyant, Filou parti à son tour d'un grand rire en voyant son ami se débarrasser de sa bave et se redresser péniblement.
Touchant, encore timidement, la tête de son compagnon puis le contemplant, il ne pu qu'être admiratif.
«  Je ne sais par quel prodige tu t'es transformé ainsi, mais tu es absolument magnifique. Tu m'a vraiment effrayé tu sais. »
« Je l'ai toujours été ! » répondit il en bombant le torse.
«  Comment se peut-il que tu puisses parler ? »
« Comment se peut-il que tu me comprennes ? » reprit l'animal, faisant partir les deux compères d'un nouvel éclat de rire.
Prenant enfin conscience de l'environnement, ils scrutèrent les environs.
«  Ce monde risque de nous réserver pas mal de surprises, j'en ai bien l'impression... Entre ta transformation et cet environnement étrange...On dirait que nous sommes sous terre, même si toute cette nature autour de nous me paraît plus qu'improbable... Je vais finir par croire que je rêve... »
Faisant une pause et réfléchissant en contemplant son chien, Mario reprit.
«  Bien, même si je ne sais pourquoi nous sommes ici, nous devrions nous mettre en route... Crois-tu que tu puisses me porter Filou ? Nous progresserions plus vite. »
« Sans aucun problème ! Je me sens débordant d'énergie ! »
Joignant le geste à la parole, il jeta son maître sur son dos.
«  oulah ! doucement ! Bon... Je vais me fier à ton instinct, choisit une direction mon ami... Partons à la découverte de ce monde étrange »
« Allons vers la lumière alors... »
avatar
atroposs

Messages : 26
Date d'inscription : 20/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

suite3

Message  atroposs le Lun 4 Oct - 1:52


Visions mortels

« Je ne puis plus tenir ! Que fabrique donc ce mentaliste ?!! »
Bondissant de son siège, la reine reprit son va et vient à travers la pièce.
« Je sens votre désarrois et votre tourment mon enfant. vous possédez nombre de qualités enviables pour un souverain mais il vous manque une des plus importante ... La patience... Mais je ne désespère pas vous êtes encore jeune et... »
« Oh ! Je vous en prie Yael pas de sermon en cet instant ! J'ai l'intuition qu'il s'agit d'une affaire importante et... »
« Et comme toute affaire importante, nous devons prendre le temps de la traiter »repris à son tour Hollat, « Calmez vous il ne devrait plus tarder... »
Comme pour lui donner raison, un homme vêtu d'une longue robe pourpre pénétra dans la chambre suivit par deux gardes. S'inclinant sobrement face aux régents de son royaume, il s'excusa auprès de la reine, puis demanda la raison de cette convocation.
Après un bref résumé de la part des ministres, il se courba brièvement à nouveau puis pris place face au lit.
Ôtant son capuchon, il plaça ses mains au dessus de sa tête à proximité des deux petites cornes ornant le sommet de son crâne puis se concentra... Deux petites flammèches apparurent un bref instant puis le scruteur pris la parole:
« Cet éclaireur est bien ce qu'il prétend être.... Pourtant il ne l'est pas... Cela reste confus... Je sonderais son esprit en profondeur un peu plus tard... Je vais déjà vous donner le récit des images qu'il me soumet... »
Le sorcier s'immobilisa complètement, sembla tendre toute sa concentration vers un but précis.
Suspendu à ses lèvres, les régents tremblaient d'impatience.
« Je remonte à l'instant de votre entretien majesté... Le souvenir est précis ... La mission démarra sous de bons auspices... Le trajet jusqu'à la terre des Hakkars ne présenta aucune difficulté... Arrivé à leur montagne, votre éclaireur n'a rien remarqué de particulier... Il décida donc de s'enfoncer un peu plus loin pour trouver un terrier (mot a changer, idée incorrect) ... Il chemina longtemps sans rencontrer âme qui vive quand... »
D'un seul coup l'homme sembla pris de spasmes. Il toussa violemment puis son corps se mit à gigoter frénétiquement.
« Hakk...Hakk...Hakkar.... Oh non !!! Mon dieu ! Quel horreur !! »
Au même instant, l'éclaireur poussa un hurlement de terreur à vous glacer le sang puis fut pris lui aussi de violents soubresauts projetant le chaman, qui tentait de le maintenir, en arrière avec une force terrible l'envoyant s'écraser contre le sol. Puis l'homme pris une teinte noirâtre et fini par exhaler son dernier souffle.
Le mentaliste quant à lui, les yeux fous, se précipita les mains en avant sur la reine semblant vouloir en finir avec elle. Mais c'était sans compter sur les gardes présent à l'entrée, qui entendant ce vacarme s'étaient précipités pour s'emparer de ce dernier.
Se sentant immobilisé, il poussa à nouveau ce hurlement si étrange et cracha de sa bouche une sorte de brume noire en direction des deux soldats.
A cet instant précis, les trois hommes s'effondrèrent... morts.
Frappé de stupeur, le trio resta un moment figé... Puis, sortant de sa torpeur la reine ne trouva que ses mots:
« Oîja avait raison, le mal noir viens d'entrée en (nom du territoire)... Nous sommes perdus... »


la Rencontre

Après une longue course, nos deux compères abordèrent une clairière somptueuse, avec un arbre étrange trônant en son milieu. Piqué par cette vision, ils s'en rapprochèrent comme attiré par un aimant.
Levant les yeux, ils contemplèrent la hauteur, la majesté de cet arbre peut-être plusieurs dizaine de fois centenaire. Subjugué par la luminosité, l'apparence de cette nature, ils se tinrent coi durant plusieurs minutes.
« ... Quel endroit fantastique ... Ca dépasse mon imagination... Trouver un tel univers au fond de la terre... »
« Mwrafff... Oui...C'est beau...Mais j'ai soif et je commence à avoir faim moi ! »
Descendant du chien, Mario lui caresse l'encolure tout en s'excusant:
« Navré mon ami, j'étais à ma rêverie... Tu mérite une pause et de quoi te restaurer, c'est vrai. Cherchons dans les environs nous trouverons bien quelque chose. »
Avisant la rivière à proximité de l'arbre nos deux compères s'en rapprochèrent. Filou, ayant flairé la source cristalline avisa son maître qu'il pouvait boire en toute tranquillité joignant le geste à la parole. Mario regretta à cet instant de ne pas posséder de gourde ou tout autre récipient.
Dirigeant ses pas vers l'arbre, il en contempla les fruits.
« Je me demande si il est bien prudent de goûter aux ornement de cet arbre. Ils semblent délicieux mais après tout l'apparence peut-être trompeuse... Nous ne connaissons rien ici bas... Qu'en penses tu ? »
« Que je ne mange pas de ça... Par contre celui la me paraît comestible... »
« Celui la ? de quoi parles tu ? »
« Regarde... »
Faisant le tour de l'énorme tronc, il aperçoit une créature inanimée reposant sur l'herbe.
Observant de plus près, il se dit que décidément il devrait en plus s'étonner de rien, car comment croire ce que ses yeux lui montraient... Un mélange d'écureuil, de lutin et de je ne sais quoi d'autre encore, vêtu de vêtement raffiné, apparemment une sorte de soie mais le plus étonnant était la lueur qui se dégageait de lui. Une leur étonnamment semblable à celle de l'arbre...
Jetant un regard à son compagnon, qui semblait envisager l'étrange être comme son futur repas, il secoua la tête.
« Je doute fort qu'il soit comestible. Je pense plutôt que nous venons de rencontrer un des habitants de ce monde... Il n'a pas l'air mort, ni mal en point... Mais cette lueur est vraiment étrange... »
Examinant plus attentivement, il aperçoit la pomme dans laquelle Tingy avait mordu. Cette dernière ressemblait en tout point aux fruits encore suspendus si ce n'est qu'elle ne possédait plus de halos.
« J'ai bien fait de ne pas me saisir d'un de ces fruits... J'ai bien l'impression que c'est la cause de l'immobilité de cette petite chose.  Peut-être une forme de poison... »
« Pouah ! Dans ce cas il est immangeable ! »
Jetant un regard courroucé à Filou, Mario lui enjoignis de cesser de penser à son estomac et de réfléchir un instant à toutes les implications que comportaient cette rencontre. Le chien vexé se détourna pour continuer à chercher quelque chose à ingurgiter.
Se retrouvant seul, l'humain s'agenouilla et regarda Tingy de plus près .
Pas de doute, il provenait d'une culture évoluée, donc peut-être y avait il un moyen de dialoguer.
« Il faut absolument que je trouve le moyen de le réanimer !  Je vais l'amener à la rivière, peut-être qu'en le rafraîchissant... »
Comme il tendait les mains pour se saisir du petit corps, un éclair lumineux fulgurant le frappa pour le faire sombrer à son tour ...
avatar
atroposs

Messages : 26
Date d'inscription : 20/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: un ptit projet :)

Message  Nephtys le Jeu 7 Oct - 15:50

simpa atro, mais ca manque a mon gout de description.
le tout premier texte, le début ca embrouille vraiment.
plus de description Very Happy , et de la suite Very Happy
veut savoir ce qui est arriver a a mario et a tingylie

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Nephtys
Admin

Messages : 525
Date d'inscription : 12/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: un ptit projet :)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum